le diabète

Le diabète sucré, c’est quoi ?

Par définition, il s’agit d’une élévation du taux de sucre dans le sang, définie par une glycémie à jeûn supérieure à 1,26 g/l, à 2 reprises, sur prise de sang veineux.

Le diabète est une maladie chronique, plus précisément qui dure toute la vie.

On ne peut traiter que les symptômes de la maladie.

Quels sont les différents types de diabète ?

Le diabète de Type 2 (environ 90 % des cas).

Il apparaît plutôt chez les personnes de plus de 40 ans, en situation de surpoids ou d’obésité, avec des antécédents familiaux. Il est influencé par le mode de vie : une alimentation déséquilibrée, la sédentarité.

Les hormones impliquées : insuline (diminution, résistance), incrétines, amyline.

Il a peu de symptômes et, souvent il est dépisté lors de prises de sang de routine.

Il nécessite des mesures hygiéno-diététiques, et peut être associé à un traitement médicamenteux oral et / ou injectable.

Des études scientifiques l’ont démontré : La lutte contre la sédentarité et la perte de poids sont efficaces pour éviter l’apparition d’un diabète chez une personne qui en a déjà les signes précurseurs.

Le diabète de type 1 (environ 10 % des cas).

Le diabète de type 1

Il survient chez l’enfant, l’adolescent ou le jeune adulte.

Les symptômes d’apparition de la maladie sont bruyants : soif intense, besoin fréquent d’uriner, perte de poids, fatigue.

Ce diabète est dû à une maladie auto-immune. La production d’insuline est absente.

Le traitement par insuline est nécessaire.

Le Diabète gestationnel, ou de la grossesse (1 % des femmes enceintes).

Il se déclenche généralement vers le sixième mois de grossesse, et disparaît le plus souvent après l’accouchement, mais il peut être annonciateur d’un véritable diabète dans les années suivantes.

Du fait des transformations hormonales de la grossesse, le taux de glucose dans le sang est moins bien régulé.

Les autres types de diabète.

Plus rare, ils font suite : à la prise de médicaments (cortisone), à une maladie génétique, à une maladie du pancréas, à une maladie des glandes endocrines (thyroïde, surrénales).

Comment savoir, si je suis diabétique ?

La mesure de la glycémie est réalisée par une simple prise de sang renouvelée 2 fois.

En présence de symptômes (soif importante, mictions fréquentes, amaigrissement inexpliqué, somnolence), une seule mesure est nécessaire.

Quelles sont les complications du diabète ?

Les complications aigües :

  • Elles sont transitoires, et résolues par une prise en charge adaptée,
  • Elles concernent les variations du taux de sucre, à la hausse ou à la baisse,
  • L’hypoglycémie est une baisse du taux de sucre dans le sang ; avec ou sans symptômes, nécessitant un resucrage,
  • L’hyperglycémie est une élévation du taux de sucre dans le sang.

Un suivi spécialisé permettra de les dépister :

Les complications chroniques apparaissent lorsque le taux de sucre dans le sang est trop élevé, trop longtemps.

  • Un fond d’œil une fois par an
  • Un électrocardiogramme annuel
  • Un examen des pieds régulier
  • Un examen d’urine pour rechercher la présence d’albumine
  • Une prise de sang pour mesurer le cholestérol
  • Un rendez-vous annuel chez le dentiste

Pour prévenir les complications du diabète :

  • Un contrôle régulier de son taux de sucre mesuré par :
  • Dosage sanguin de l’hémoglobine glyquée (HbA1c), tous les 3 mois
  • Automesure de la glycémie capillaire au cours de la journée
  • Une alimentation équilibrée
  • Une activité physique régulière
  • Un traitement adapté